Grey d’EL James

★★★☆☆ (2,5/5) — « On prend les mêmes, et on recommence… et pas forcément en mieux. C’est malheureux à dire mais je trouve qu’EL James a fait de Christian Grey l’homme que toutes les personnes détestant ‘Fifty Shades’ dépeignent avec haine, et c’est fort dommage. »

grey

« Ce livre est dédié à ces lecteurs qui ont demandé… et demandé… et demandé… et demandé à l’avoir. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Grey
Auteur : EL James
Editeur : Jean-Claude Lattès
Genre : érotique, littérature anglaise
Parution originale : 18 juin 2015
Parution française : 28 juillet 2015
Nombre de pages : 560

A voir aussi
+ en savoir plus sur EL James
+ tout savoir sur la saga Cinquante Nuances

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Redécouvrez le monde de Cinquante Nuances de Grey au travers des yeux de Christian Grey.

Avec les propres mots de Christian, et à travers ses pensées, ses réflexions, ses rêves, EL James offre une nouvelle perspective à l’histoire d’amour qui a captivé des millions de lecteurs à travers le monde.

Christian Grey exerce son contrôle sur chaque chose; son monde est soigné, discipliné et complètement vide – jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe dans son bureau, dans un enchevêtrement de membres galbés et de cheveux bruns. Il essaye de l’oublier, mais à la place est emporté par une tempête d’émotions qu’il ne peut comprendre et à laquelle il ne peut résister. Contrairement aux femmes qu’il a connues avant, la timide et naïve Ana semble lire en lui – à travers le succès et la vie de luxe, et voir le coeur froid et blessé de Christian.

Ana arrivera-t-elle à effacer les horreurs de l’enfance de Christian Grey qui le hante chaque nuit ? Ou ses sombres désirs, sa nature à contrôler, et le dégoût de soi qui emplit son âme, poussera cette jeune fille à partir et détruira le fragile espoir qu’elle lui offre ? [ Crédit traduction ]

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★☆☆ (3/5)

Puisqu’il s’agit d’une histoire sur laquelle je me suis déjà penchée, mais racontée du point de vue d’un autre personnage, je ne vais pas m’étaler sur la qualité de l’écriture, de l’histoire ou des personnages. Tout est dit sur cet article. Ici, je vais me contenter de donner mon avis sur l’ouvrage dans sa globalité.

Je suis très partagée après avoir fini cette lecture. En tant que fan de Christian Grey (de lui plus que de l’univers ‘Fifty Shades’) j’attendais ce livre avec impatience. — Ou plutôt, j’espérais l’avoir un jour puisque je ne savais pas si EL James le rédigerait. — Je suis devenue fan de la série parce que je me suis éprise de la complexité de Christian. J’adore ce genre de personnage et j’y suis très attachée, encore aujourd’hui. Alors j’avais de hautes attentes tout en étant prête à être très déçue.

L’histoire étant racontée par Christian, je m’attendais à entrer dans des débats intérieurs d’une intensité extrême. Je m’y étais préparée et j’étais vraiment impatiente de pénétrer dans la tête de ce personnage si complexe. Mais au final je trouve que les couleurs de Christian ne ressortent pas assez dans le livre. Je suis loin d’y avoir trouvé les cinquante nuances qui m’ont faite vibrer dans la trilogie initiale et que j’avais espoir de creuser avec ce livre… C’est une immense déception sachant que presque toute mon affection repose sur les cinquante nuances de folie de ce personnage.

C’est malheureux à dire mais je trouve qu’EL James a fait de Christian Grey l’homme que toutes les personnes détestant ‘Fifty Shades’ dépeignent avec haine, et c’est fort dommage. J’avais une toute autre image de ce personnage et je m’y accrochais dur comme fer. Mon ressenti au sujet de ce protagoniste était vraiment bon avec la trilogie, mais ce livre l’a un peu terni. Je ne m’attendais pas à quelque chose d’exceptionnel, il faut être honnête, les premiers livres ne sont pas d’une qualité incroyable en terme d’écriture. Mais je m’attendais à un peu plus d’intensité et de complexité. Je suis loin d’être satisfaite par ce que l’auteur a fait de son personnage.

Cependant, il y a tout de même du positif à ce livre. Il permet de découvrir des scènes que nous ne pouvions avoir avec le point de vue d’Ana. Des moments de l’enfance de Christian, des souvenirs avec Elena ou encore sa famille, des passages où Ana n’était pas là, comment il a vécu son départ, une séance avec Flynn etc… J’ai beaucoup apprécié ces nouvelles histoires.

J’apprécie le fait qu’EL James nous ait offert, à nous les fans, un nouvel ouvrage et je l’en remercie. Je prends ça comme un cadeau, un peu comme le film. Pour l’un comme pour l’autre, j’ai le sentiment que c’est une sorte de ‘cadeau’ pour les fans. On n’en a pas besoin, ça ne fera pas changer d’avis les gens qui n’aiment pas ‘Fifty Shades’, mais en tant que fans on reste heureux d’avoir quelque chose en plus. (Et bien entendu, l’auteur peut se faire un peu plus d’argent, soyons honnêtes.) Malgré tout, je ne peux m’empêcher d’être déçue par les éléments mentionnés plus haut et c’est ce qui m’a poussée à mettre un 3 — je suis généreuse — alors que j’avais mis un 5 pour la trilogie.

Si vous avez aimé les trois premiers livres, alors vous apprécierez probablement cet ouvrage spécial — sauf si vous avez le même ressenti que moi — mais si de base vous n’aimiez pas ‘Fifty Shades’ ou Christian, oubliez ce livre, je doute qu’il vous plaise davantage.

barre

lulu
MARION
Note : ★★☆☆☆ (2/5)

On prend les mêmes, et on recommence… et pas forcément en mieux. (Très grande) déception est le maître mot de mon avis sur cet ouvrage.

Je ne m’attarderai pas sur les personnages (ma critique de la trilogie), mais me contenterai néanmoins de souligner que Christian était un personnage sur lequel je m’étais longuement arrêtée à la lecture de la trilogie initiale, car il était fascinant de complexité et de mystères. Un nuancier bien plus large que les cinquante nuances promises ! Un véritable régal à essayer de déchiffrer et d’apprivoiser.
J’avais donc de grandes attentes quant à ce livre, à la façon dont EL James allait réussir à cerner son personnage, à tel point que j’en ai interrompu le livre que je lisais alors pour me jeter sur l’ebook en version originale. Je voulais en savoir plus, me perdre dans les dédales compliqués et imprévisibles de l’esprit de Christian que j’allais enfin pouvoir découvrir !

Dès le démarrage, qui m’a semblé un peu poussif, j’ai été déçue de la facilité à laquelle EL James s’est laissée aller. Comme si elle n’avait écrit ce livre que pour satisfaire la demande plus ou moins pressante des lectrices, sans y prendre le plaisir qu’il y aurait normalement dû y avoir à dépeindre quelqu’un d’aussi complexe et insaisissable que Christian Grey. Comme si Christian lui avait échappé, et qu’elle était elle-même dépassée par toutes ces nuances qui pourtant étaient l’un des éléments principaux de son œuvre originale. Comme si elle avait finalement renoncé à essayer de comprendre ‘son’ Christian pour ne nous en proposer qu’une pâle copie bien loin de l’homme flamboyant et mystérieux dont nous avions fait la connaissance précédemment.
En refermant ce livre, pour la première fois depuis que j’ai quitté les bancs du lycée où les livres imposés en cours de français n’étaient pas toujours lus de gaieté de cœur, je me suis sentie soulagée. Soulagée d’être débarrassée de la lecture de ce livre. Enfin c’était terminé, et Christian allait pouvoir redevenir celui dont je veux me souvenir, un mystère qui se dévoile lentement, et non cette caricature de l’homme riche à qui rien ne résiste et qui pense avec le cerveau qu’il a sous la ceinture.

Je dois cependant tempérer cette impression négative que j’en garde par le fait que de voir le ressenti de Christian face à certaines situations était relativement intéressant, l’enfant que l’on entrevoit par moment est émouvant, et la relation qu’il entretient avec sa famille est somme toute très touchante (même si j’avoue sans mal un petit faible pour celle qui le lie avec Elliot).
J’ai néanmoins trouvé dommage que l’on ne fasse qu’effleurer certains points importants, et que finalement, l’homme dépeint ici ne soit en rien comparable au mystère qu’il était.

Pour conclure, je dirais que l’idée de départ était belle, très belle, mais que EL James n’a pas su l’exploiter comme il aurait fallu pour coller à ce personnage tout en nuances, en variations, en contradictions, qu’elle nous avait présenté précédemment. Avec ce livre, Christian est pour moi passé d’envoûtant à banal, et je vais me faire un plaisir de ne pas relire ‘Grey’ pour ne retenir que le Christian d’Ana, ce fameux Mr Cinquante Nuances si difficile à cerner.
C’est un joli cadeau pour les fans, à l’instar du film, mais contrairement à ce dernier, quel cadeau aussi pour tous ceux qui condamnaient cette œuvre tant Christian est devenu ce qui lui était reproché.
Bel essai, dommage qu’il n’ait pas été, pour moi, concluant.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (17€)

Publicités

5 réflexions sur “Grey d’EL James

    • Plume Bleue dit :

      Tu as déjà lu la trilogie de base du point de vue d’Ana ? En tout cas, si tu lis ‘Grey’ un jour et que tu en fais une chronique, n’hésite pas à venir me donner le lien ici. Je découvrirai ton avis avec plaisir ^^ — Erika

      • totorotsukino dit :

        oui bien sûr! et je fais partie de celles qui avaient dévoré la saga. J’hésite entre attendre la sortie française ou le lire en anglais ^^

      • Plume Bleue dit :

        J’ai tendance à préférer lire en version originale. Pour la trilogie par exemple, j’ai préféré cent fois la vo à la vf. Je trouve que les traductions ne sont parfois pas terribles >w< Mais bon, cela n'engage que moi xD En fait tout dépend de ton niveau d'impatience. Si tu as vraiment envie de le lire, il vaut mieux prendre la version anglaise lol — Erika

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s