Prédateurs de Maxime Chattam

★★★★☆ (4,5/5) — « J’ai adoré cette lecture ! J’ai eu beaucoup de mal à me stopper dans mes différents élans, alors que je devais aller travailler, descendre à mon arrêt de train ou encore aller dormir ! Prédateurs ne fait pas partie de mes romans préférés, mais il est très haut dans la liste de ceux que j’ai adoré de Maxime Chattam ! »

predateurs-9122

La peur est le plus puissant des moteurs. La peur transforme les hommes. (…)

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Prédateurs
Auteur : Maxime Chattam
Editeur : Albin Michel
Genre : Thriller
Parutions : Avril 2007
Nombre de pages : 459

A voir aussi
+ en savoir plus sur l’univers de l’auteur : MaximeChattam.com

⇢ QUATRIEMES DE COUVERTURE

Ils sont déjà parmi nous… Une guerre sans nom. De jeunes soldats sauvagement mutilés dans des mises en scène effroyables. Mais l’ennemi n’est pas le coupable. Pour le lieutenant Frewin, fasciné par le langage du sang, il ne peut s’agir que d’un psychopathe, un monstre de ruse et sadisme, un prédateur cruel et archaïque qui va les décimer un par un… Renouant avec la veine de sa Trilogie du Mal, Maxime Chattam nous propulse dans un vortex de terreur, imposant une fois encore son univers mystérieux et sanglant. Plus qu’un thriller, un guide de survie !

⇢ AVIS

8
NADEGE
Note : ★★★★☆ (4,5/5)

Prédateurs était le dernier thriller qu’il me restait à lire de Maxime Chattam ! Et quel thriller ! Encore une fois, l’auteur nous met face à son plus grand talent : une écriture sanglante, terrifiante mais qui ne tombe pas dans l’exagération. Tout est dans la mesure des détails.

L’auteur décide ici de nous plonger dans une ambiance particulière, à savoir celle de la guerre et plus particulièrement, au moment du débarquement militaire. Ce moment d’angoisse profonde pour les milliers de soldats envoyés sur le front. Un moment propice pour le meurtrier pour commettre ses meurtres et se fondre ensuite dans la masse ! C’est sans compter sur le lieutenant Frewin et ses comparses de la police militaire qui se lance à la poursuite du tueur, avec l’aide de la jeune et belle infirmière Ann Dawson.

En tant que lectrice assidue de Maxime Chattam, je pensais être habituée à ces mises en scène macabres. Mais en lisant Prédateurs, je me suis rendue compte que l’auteur avait frappé encore plus fort dans l’horreur ! Et c’est frissonnant d’effroi à chaque découverte des crimes que j’ai lu ce roman.

LE point fort de ce roman est pour moi la mise en scène des crimes et toute la symbolique que le tueur a tenté d’y inclure ! On touche à un aspect un peu irrationnel auquel l’auteur ne nous avait pas habitué. C’est ce qui m’a plu !

Le choix des personnages fait également le charme de ce roman. L’équipe de la police militaire est une figure forte pour la période concernée par cette histoire. Enquêter à leur côté, participer à leur déduction, partager leurs peurs et leur colère avait quelque chose de grisant, et ce, tout au long de la lecture ! J’ai eu l’impression de participer à tout le processus de l’enquête, à l’élaboration des hypothèses, des pistes d’analyse à la découverte du tueur !

Tout un cheminement parfaitement élaboré par l’auteur !

Pour une première fois, je ne vais pas m’étendre plus encore sur ce livre ! Car entre ma lecture de celui-ci et ma critique est passé un petit laps de temps, tous les détails ne me reviennent donc pas, excepté l’impression que cette histoire me laisse dans mon esprit !

J’ai adoré cette lecture ! J’ai eu beaucoup de mal à me stopper dans mes différents élans, alors que je devais aller travailler, descendre à mon arrêt de train ou encore aller dormir ! Prédateurs ne fait pas partie de mes romans préférés, mais il est très haut dans la liste de ceux que j’ai adoré de Maxime Chattam !

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (22,30€)
Poche — Fnac, Amazon (8,40€)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s